Je suis un adepte du logiciel Excel. Je découvre tous les jours de nouvelles possibilités pour ce logiciel à la fois simple et perfectionné. J’ai découvert le logiciel en CE2 et j’ai toujours continué à apprendre et à jouer avec ses possibilités. Plus tard, j’ai appris à développer sur Matlab, mais surtout sur Excel – VBA, avant de découvrir Java.

Les puristes diront qu’Excel n’est pas fait pour gérer des problèmes complexes. Multiplier les cases, les onglets de saisies et construire des formules complexes sont autant de sources d’erreur difficiles à repérer. Allez trouver une faute de frappe à la cellule AV380 dans un fichier rempli de données et de formules complexes.

Prototype et cahier des charges avec Excel

Mais je vois Excel comme une approche de prototypage, qui permet de tester et de mettre en place de nouvelles méthodes de travail, de nouveaux outils. A partir de ça, on peut définir un cahier des charges pour trouver un logiciel métier dédié.

Et encore, ce n’est pas toujours nécessaire. Pour de nombreux projets, Excel permet de faire des tableaux de bord efficace et modulables qui accompagnent la vie d’une entreprise et lui font gagner beaucoup de temps et d’argent. C’est très vrai pour les activités atypiques, petites entreprises spécialisées : développer un logiciel dédié peut coûter très cher, alors qu’Excel demande juste un peu d’apprentissage !

Quelques outils très utiles !

Je me sers de trois outils d’Excel qui facilitent la gestion des données, limitent les risques d’erreur et augmentent la puissance des tableurs :

  • Les tableaux : insérer un format tableau permet d’appeler directement des variables en fonction de leur position dans le tableau, de nommer les colonnes par des noms explicites et de propager des formules identiques automatiquement sur toutes une colonne.
  • Le solveur : le solveur Excel est très utile pour de petits problèmes d’optimisation. Il est limité dans sa version gratuite à 200 variables et 200 contraintes (on les atteint vite, même avec de petits problèmes), mais il permet de résoudre des problèmes rencontrés par des PME.
  • Les macros : les macros sont des méthodes automatiques de calcul, de mise en page, de traitement de données, … que l’on peut écrire en langage VBA pour agir sur le fichier Excel. Une macro de quelques lignes peut remplacer des milliers de formules et ainsi réduire les risques d’erreur et limiter la taille du fichier.

Avec des macros, Excel peut envoyer des données et des requêtes à des solveurs externes et traiter les données qui en sortent. Je ne considère pas Excel comme un outil miracle, mais plutôt comme une interface de saisie pratique et accessible à tous.

En route pour apprendre à utiliser Excel comme un pro !

Au quotidien, je conseille des collègues ou des amis sur une fonction ou une façon de présenter un tableur Excel pour faire de ce logiciel un allié pour faire sa comptabilité, mettre en place des indicateurs de performance, ou établir un tableau de bord des activités.

Je vous propose de partager régulièrement des trucs et astuces Excel qui vous rendront la vie facile. Des articles dédiés sont disponibles dans la catégorie : « Maîtriser Excel« .

Bonne découverte !

Articles liés