Le maraîchage diversifié attire de nouveaux agriculteurs ces dernières années, pour différentes raisons :

  • le maraîchage est plus facile d’accès aux hors-cadre familiaux (ou Non Issus du Milieu Agricole), car besoin de moins de foncier et d’investissements
  • le développement de l’agriculture urbaine ou des fermes urbaines municipales a mis en avant cette production et libéré des espaces à destination du maraîchage
  • la vente directe à la ferme ou en AMAP est séduisante pour des nouveaux producteurs en quête de sens et d’impact social
  • la permaculture, l’hydroponie, l’aquaponie, le maraîchage sur sol vivant sont devenus des sujets connus et appréciés du grand public, incarnant un renouveau (souvent idéalisé) de l’agriculture

Le maraîchage diversifié : l’art de gérer de multiples tâches et plannings en parallèle

Le maraichage diversifié est par nature diversifié ! Il faut gérer de multiples paramètres.

La tête, c’est bien, mais ça ne suffit pas toujours stocker toutes les informations efficacement. Surtout dans un contexte climatique et économique changeant, et avec des exploitants qui ne bénéficient pas toujours d’un transfert de compétences de leurs ainés.

La planification est essentielle pour prévoir sur la saison, l’année ou les années à venir :

  • Le temps de travail prévisionnel : adéquation besoins en main d’œuvre et main d’œuvre disponible (production + commercialisation + gestion)
  • Adéquation débouchés-production : commercialiser en circuits courts impose souvent une production diversifiée et répartie dans le temps.
  • La trésorerie prévisionnelle : complémentarité des calendriers de production et commercialisation et prévision du besoin en fond de roulement
  • Rotations de culture et autres enjeux agronomiques

Outils de planification en maraîchage

Tour d’horizon des outils de planification. Il en manque sans doute, je complèterai au fur et à mesure de la découverte et de l’essai des outils (n’hésitez pas à me signaler s’il en manque!)

Le bon vieux cahier !

Tout le monde n’est pas à l’aise avec l’informatique. On peut tout à fait utiliser un beau cahier pour suivre les éléments essentiels de son plan de culture, de ses investissements, de ses rendements, de son temps.

A l’heure du digital, ça peut être utile de commencer avec des solutions simples comme un cahier, avant d’investir du temps et/ou de l’argent dans un outil informatique.

Ça permet de cibler les données dont on n’a vraiment besoin et dont on dispose vraiment sur la ferme. Un outil clé-en-main peut devenir une contrainte s’il n’est pas adapté au projet.

Excel, tout terrain, 100% évolutif

Extension du cahier, Excel facilite les synthèses, la personnalisation des indicateurs, la réutilisation des données.

Excel a une puissance immense, bien au delà de ce qui est utilisé généralement.

Excel vous permet de construire des tableaux de suivi, tableaux de bord, calendrier de cultures, plannings de travail, 100% adaptés à votre projet et évolutifs selon l’évolution de votre ferme.

Pour moi, investir du temps dans Excel, se former et tester de nouvelles approches est de toute façon un atout pour la suite de votre projet et de votre vie agricole/professionnelle.

Je parle d’Excel, mais OpenOffice, ça marche aussi et c’est 100% gratuit!

Mesclun, l’association du libre et du SaaS

Le projet Mesclun se veut une plateforme d’outils numériques pour l’accompagnement des maraîchers.

Porté par collectif composé d’acteurs du monde de l’agriculture et de la technologie (INRAE, Educagri, BioOccitanie, Afaup, Ensam et Elzeard), le projet Mesclun veut accompagner les différentes étapes de la vie des maraîchers.

Le projet se décline en trois outils :

  • La serre des savoirs : plateforme collaborative partager les savoir et les expériences entre acteurs
  • La pépinière : un outil de planification tactique et stratégique des cultures et des débouchés sur l’exploitation diversifiée
  • Le compagnon, porté par Elzéard, application SaaS de suivi et d’aide au pilotage des cultures maraîchères.

Les deux premières briques sont libres au service du développement agricole, la troisième est un service payant pour les producteurs.

Ce projet part du constat d’acteurs de la recherche et du développement agricole du manque d’outils disponibles pour appréhender la complexité du métier de maraîcher diversifié. En s’associant à des designers et des développeurs, ils sont partis sur les route de France pour rencontrer des maraîchers et co-construire le projet et les outils.

Sortie prévue en 2022 ! A suivre…

QRop, outil libre de l’Atelier Paysan

Le développement des logiciels Saas (Software as a service) peut poser question pour des productions diversifiées et alternatives :

  • Le principe d’un abonnement mensuel/annuel peut poser question aux producteurs à faible revenus. Une partie de la valeur créée part chez des intermédiaires et fournisseurs, au lieu de rester sur la ferme.
  • La propriété des données issues de la ferme, leur utilisation et leur partage centralisé par un acteur privé posent question.
  • La nécessité de rentabiliser le travail de développement et de maintenance des entreprises éditrices peut orienter les programmes vers les productions/les types d’entreprises les plus représentées ou les plus rentables. Quelle place alors pour les systèmes alternatifs, hors-normes ?

Partant de ces constats, l’Atelier Paysan, coopérative d’autoconstruction, a développé le logiciel libre Qrop. Qrop est un outil de planification libre pour le maraîchage.

https://qrop.frama.io/

L’ambition de Qrop : faciliter la gestion globale de la ferme maraîchère (de la commande des semences à la vente des légumes). Il s’agit bien de faciliter le travail du maraîcher et non de le priver de son savoir-faire par des automatismes qu’il ne maîtriserait pas (source).

Comme tout logiciel libre, il se base sur une communauté de développeurs, d’utilisateurs et autres contributeurs. Un de ses principaux développeurs, et maraîcher bio, André Hoarau présente dans la vidéo ci-dessous l’histoire et le fonctionnement de Qrop.

AgriPlan

AgriPlan est l’outil prévisionnel que je développe suite à ma thèse, accessible ici. AgriPlan est un outil prévisionnel pour planifier les projets agricoles diversifiés en quelques clics : production, ventes, trésorerie, main d’oeuvre.

AgriPlan existe en 2 versions :

Comment choisir le bon outil de planification pour sa ferme ?

Chacun doit choisir un outil qui correspond à son projet et au niveau d’avancement du projet.

Les paramètres à prendre en compte sont :

  • La taille de l’exploitation
  • La diversification de la production et des activités non productives, avec notamment la combinaison d’activités
  • L’aisance numérique de l’utilisateur et son envie de passer plus ou moins de temps sur des outils informatiques
  • La disponibilité initiale des données et leur format : certains outils demanderont au producteur de trouver les données et de les renseigner, quand d’autres outils les fournissent.
  • Le coût de la solution : un tableur ou un logiciel libre coûteront beaucoup moins cher qu’un logiciel propriétaire ou un Saas (mais il faut aussi intégrer le temps nécessaire à renseigner l’outil
  • Besoin d’échange, d’interconnexion de données avec d’autres outils, d’autres logiciels, si vous avez des collègues, conseillers qui utilisent le même.

Et surtout, un outil ne remplace pas l’échange d’expérience avec ses pairs.

Si j’ai oublié des outils, n’hésitez pas à le signaler pour que j’actualise la page !