Un article découvert sur le site The Spoon sur les raisons de la faillite d’un acteur de l’agriculture verticale en Suède : Plantagon. Plantagon se donnait comme mission de produire au coeur des villes denses grâce à l‘agriculture intégrée aux bâtiments.

Le pari de l’agriculture verticale

En couplant des compétences architecturales, agronomiques et techniques, l’entreprise comptait coloniser les façades, les toits et les parkings. Plusieurs dizaines de bâtiments devaient être rendus productifs d’ici 2020-2025 par Plantagon, en Suède comme dans le monde.

Plantagon n’est pas la seule entreprise à faire le pari de l’agriculture urbaine intégrée au bâti pour nourrir en quantité les villes denses. Nombreuses sont les firmes qui se lancent dans ce marché de l’agriculture verticale. A l’échelle mondiale, ce marché a un potentiel économique estimé à près de 10 milliards de dollars à l’horizon 2025.

Faillite de plantagon
Le modèle Plantation (source : thespoon.tech)

Mais une rentabilité encore à démontrer

Dans les faits, l’entreprise Plantagon peine à traduire ses concepts dans une réalité économique. Ainsi, les produits se vendent mal, le directeur quitte l’entreprise 2 mois après le début de la production agricole, le business model ne convainc pas.

Malgré une levée de fonds confortable, Plantagon n’a pas réussi le pari de l’agriculture urbaine, et s’est mise en faillite, comme Urban Farmers quelques mois plus tôt…

La suite dans l’article ci-dessous.