Les données agricoles sont le cœur des nouveaux business et les nouveaux outils au service de l’agriculture. Des données de qualité sont indispensables pour obtenir des résultats concrets et utilisables. Mais leur collecte, la vérification et leur mise en forme prend du temps et peut être coûteux.

Aujourd’hui, les données agricoles, comme les itinéraires techniques n’existent pas sous un format unique. Elles sont très diffuses, très hétérogènes. Des entreprises innovent dans la collecte et la synthèse des données agricoles. En voici quelques unes :

API-AGRO, la plateforme d’échanges de données utiles au secteur agricole

La plateforme API-AGRO est une initiative lancée en 2017 par les instituts techniques agricoles et les Chambres d’agriculture. Aujourd’hui, une trentaine d’actionnaires publics ou privés sont associés pour le développement d’Api-Agro. Leur mission : accompagner la transformation digitale dans le secteur agricole en permettant le partage des données et des algorithmes entre les instituts techniques, les acteurs du numérique, et tous les acteurs économiques de fa filière. Producteurs, équipementiers, industries agroalimentaires, collectivités, banque et finance, tous dépendent de plus en plus des données et ont besoin de les échanger, de les connecter.

Api-Agro se positionne comme une place de marché des données agricoles, mais aussi des algorithmes. Les acteurs peuvent y valoriser ou y acheter des données qualifiées et des modèles ciblant les enjeux de la filière agricole. Mais c’est aussi une plateforme de co-développement où les entreprises peuvent réfléchir ensemble à des solutions aux problèmes de la filière.

Tous les secteurs sont aujourd’hui ciblés : la grande culture et l’élevage, le maraîchage, la viticulture, l’arboriculture, l’horticulture et l’agro-industrie. Api-Agro est aussi un acteur important à l’échelle européenne pour faire avancer la question des données agricoles en Europe. La plateforme participe au projet Européen SmartAgriHubs (https://smartagrihubs.eu) dont l’objectif est de libérer le potentiel d’innovation pour la transformation digitale du secteur agro-alimentaire Européen. L’enjeu est de taille : développer des plateformes européennes performantes et puissantes, à même de concurrencer les plateformes chinoises et étatsuniennes. La souveraineté alimentaire passe maintenant aussi par les données.

https://www.api-agro.fr/

Aptimiz, la mesure automatique du temps de travail agricole

Le temps de travail est une notion bien particulière en agriculture. Dans la plupart des filières, les semaines dépassent les 70 heures et les vacances sont rares. Et dans une exploitation diversifiée, comment faire les bons choix stratégiques quand la comptabilité analytique n’intègre pas ni ne valorise le temps de travail pour les différentes productions ?

Des étudiants de l’Esa d’Angers ont développé Aptimiz, une application qui mesure automatiquement le temps de travail des agriculteurs grâce à leur smartphone. La géolocalisation permet d’associer automatiquement les lieux parcourus à des activités. Les données obtenues sont validées quotidiennement par l’agriculteur.

Grâce à ces indicateurs, le producteur peut facilement adapter ses bilans comptables, avec une vraie comptabilité analytique. Il peut ainsi voir les activités qui sont le plus ou le moins rémunératrices par rapport au temps passer et mieux choix ses investissements ou sa stratégie d’entreprise dans les saisons suivants. Aptimiz propose aussi de comparer les résultats à d’autres agriculteurs dans des types d’exploitations similaires.


Copeeks, monitorer les productions animales et végétales

Copeek développe des boîtiers connectés pour suivre les productions animales et végétales sur l’exploitation. Les boîtiers et les capteurs récoltent des données de l’environnement ainsi que des photos et des vidéos HD. L’exploitant peut avoir une vision globale de sa ferme, et ne se déplacer sur certaines parcelles que quand une anomalie est détectée via l’interface Copeeks.

Sur la plateforme Copeeks, l’exploitant peut détecter l’apparition d’une maladie dans un champ de blé ou constater des comportements anormaux des animaux dans la stabulation. Des notifications alertent le producteur dès que des paramètres critiques sont détectés via les nombreux capteurs installés sur la ferme.

https://copeeks.fr/fr/

Leave a Reply