<strong>Agriculteurs urbains, du balcon à la profession découverte des pionniers de la production agricole en ville</strong> Book Cover
Agriculteurs urbains, du balcon à la profession découverte des pionniers de la production agricole en ville TerrAgora Edition France Agricole Broché

Guillaume Morel-Chevillet travaille à l’Astredhor et trésorier de l’AFAUP. Impliqué dans les réseaux et les projets d’agriculture urbaine, il dresse un portait de l’agriculture urbaine française en 2017.

Déjà, de quoi parle-t-on quand on parle d’agriculture urbaine ? Guillaume traite de (presque) tous les modèles et des toutes les approches de l’agriculture urbaine :

A l’échelle individuelle, pour jardiner chez soi, sur son balcon ou sa terrasse, avec des astuces et des conseils simple pour bien démarrer chez soi : comment produire soi-même un bon substrat pour son balcon ? comment faire un lombricomposteur ? comment cultiver à l’intérieur ? Ce chapitre dérive parfois vers une liste de toutes les innovations, marques et produits développés par les entreprises et associations citées. Si vous êtes débutant, vous y apprendrez beaucoup, sinon vous passerez rapidement cette partie !

A l’échelle du collectif de particuliers, avec les jardins urbains collectifs et comment l’agriculture collective réinvente la ville et le rapport des citoyens à la fabrication de la ville.

A l’échelle des entrepreneurs, pour qui agriculteur urbain est un métier. Guillaume présente les différents métiers qui se créent et évoluent autour de l’agriculture urbaine : animation, architecture, maraîcher en plein air ou sous serre, éleveur. La volonté d’entreprendre est mise en avant, bien plus que celle de pratiquer l’agriculture. Une génération de nouveaux entrepreneurs agri-urbains arrive !

Enfin, il resitue l’agriculture urbaine dans son environnement, à travers l’économie circulaire et le lien entre agriculture urbaine et agriculture péri-urbaine.

Guillaume Morel-Chevillet travaille à l’Astredhor et trésorier de l’AFAUP. Impliqué dans les réseaux et les projets d’agriculture urbaine, il dresse un portait de l’agriculture urbaine française en 2017.

La construction de ce livre a été collaborative et c’est ce qui fait sa force et son intérêt. Guillaume Morel a contacté (presque tous) les acteurs référents de l’agriculture urbaine en France et certains à l’étranger pour dresser un état des lieux à un moment donné de ce secteur. Et l’exercice n’était pas simple, tant le sujet est mouvant et les limites encore floues.

<< Se procurer Agriculteurs Urbains de Guillaume Morel >>

Un regret cependant pour moi : la vision de l’agriculture urbaine est assez polissée et ne montre pas toujours la réalité (parfois moins reluisante) des projets d’agriculture urbaine. La présentation des différents acteurs et projets se rapproche parfois d’une suite de discours de communication de ces acteurs. L’analyse experte de Guillaume Morel manque dans ces chapitres du livre. Le modèle économique est-il vraiment viable ? Quelles difficultés ont rencontrés ces projets ? Mais bon, ce sera pour le prochain livre !

En conclusion, c’est un livre que je trouve très complet. Il a le grand mérite de faire un tour d’horizon quasi exhaustif de ce qui existe aujourd’hui, dans les solutions techniques comment dans les approches personnelles et professionnelles. J’apprécie particulièrement les illustrations et schémas réalisés par le collectif LàBO Architecture.

Leave a Reply