Le projet EcoVerger s’est achevé et les rapports finaux sont disponibles !

J’ai collaboré avec le Cirad, centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, pour tester mes outils d’aide à la décision agricole dans d’autres contextes que les zones urbaines métropolitaines.

Le Cirad est un organisme de recherche et d’expertise qui produit et transmet de nouvelles connaissances pour accompagner l’innovation et le développement agricole, principalement dans les zones tropicales et subtropicales. Le Cirad et l’Inra, institut national pour la recherche agronomique, ont lancé le projet EcoVerger en 2015, pour accompagner la réduction de l’utilisation des pesticides dans les vergers. Deux contextes de vergers sont étudiés, le verger de pêchers dans le sud de la France et le verger de manguiers sur l’Île de la Réunion. Ce projet vise à définir de nouveaux itinéraires techniques économes en pesticides et efficaces pour limiter les dommages causés par les bioagresseurs.

Laurent Parrot et Thierry Michels, du Cirad, coordonnent ce travail. Nous nous intéressons à la viabilité technico-économiques de nouveaux itinéraires techniques conçus grâce à un modèle bio-physique de croissance de l’arbre développé par l’équipe d’agronomes du projet EcoVerger. Un itinéraire technique peut être rentable en lui-même mais il ne trouvera sa place dans le fonctionnement de l’exploitation que s’il est complémentaire avec les autres activités de l’exploitation dans l’utilisation des ressources sol, capital et travail.

Le rapport d’études est disponible sur le site du CIRAD

Avec l’aide de deux stagiaires basés sur l’île, nous avons cherché à établir une typologie des exploitations agricoles produisant de la mangue à la Réunion. Cette typologie est basée sur la structure des exploitations mais aussi sur les règles de décision des producteurs. Bien que focalisé sur le verger de manguiers, le projet s’intéresse au fonctionnement global de l’exploitation pour comprendre l’affectation des ressources entre les différentes cultures et les objectifs du producteur quant à la conduite du verger de manguiers. Le projet prend aussi en compte les modes de commercialisation des produits de la ferme et l’influence des débouchés sur les choix de production.

L’outil d’aide à la décision à l’origine du projet Agriplan se prête bien à la modélisation des décisions du producteur et de leur impact sur les performances technico-économiques de l’exploitation.

En testant in silico l’introduction d’un nouvel itinéraire technique économe en pesticides, nous pouvons évaluer son adéquation avec le fonctionnement des différents types d’exploitations et d’identifier, le cas échéant, les points de blocage à lever. Par exemple, l’adoption d’une nouvelle pratique peut être limitée si elle est exigente en main d’oeuvre à une période déjà chargée sur l’exploitation.

Même si nous n’avons pas pu finaliser l’évaluation des modèles sur ces cas concrets, l’étude de ces cas nous a permis d’identifier deux enjeux forts pour l’outil d’aide à la décision : le recueil et la qualité des données, et les techniques de résolution pour s’adapter aux différentes situations.

Plus d’infos sur le site ECOVERGER